Une seule journée pour soutenir les droits des femmes ?
Pimkie a souhaité aller encore plus loin en nous engageant toute l’année 2020 auprès de Plan International France. Dans le cadre du projet WOMEN’S DAY EVERYDAY, chaque mois, un nouveau produit a été mis en avant, et une partie des bénéfices a été reversée à Plan International. L'objectif étant de soutenir les actions de l’ONG dans la durée !

POURQUOI
WOMEN’S DAY EVERYDAY ?

Nous sommes citoyens du monde, acteurs et créateurs de changements. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer. Soutenir Plan International France, c’est soutenir l'accès à l'éducation et la formation des jeunes femmes partout dans le monde.
Car l'égalité entre les filles et les garçons doit aujourd’hui être la normalité.

NOUS SOMMES FIERS DES 2 PROJETS QUI ONT PU ETRE SOUTENUS
POUR DÉFENDRE LES DROITS DES FEMMES

LE PROGRAMME SAKSHAM EN INDE.

OBJECTIF : augmenter l'accès des jeunes femmes indiennes à un emploi décent et leur participation active dans la société à travers la formation à un métier et à l'entrepreneuriat.

LE PROGRAMME AVENIR AU CAMEROUN.

OBJECTIF : améliorer l’accès à l'école primaire et au collège de tous les enfants et l’insertion professionelle des jeunes femmes de Yaoundé.


MERCI !

Grâce à vous, près de 50 000€ fin juillet ont été collectés à Plan International France pour faire progresser l'égalité filles-garçons dans le monde ! Well done !


Dans le cadre du projet WOMEN’S DAY EVERYDAY, jusqu’à la fin de l’année 2020 un produit a été mis en avant chaque mois. Et une partie des bénéfices de ce produit a été reversée à l’ONG. Le but ? Soutenir le droit à l’éducation des filles et des jeunes femmes.


Nancy est une des jeunes femmes indiennes qui ont bénéficié de l’accompagnement de Plan International France. Grâce à ce projet auquel nous avons contribué, elle a suivi une formation professionnelle et peut maintenant travailler.


“Je viens de terminer un des programmes de Plan International d’une durée de 3 mois. J’ai trouvé un travail juste après. C’est une super opportunité pour moi : j’ai gagné assez d’argent pour financer les études de mes frères et soeurs. Je ne veux pas qu’ils traversent les mêmes difficultés que moi.”